Blog

Le royaume du Kongo Histoire et origines du peuple Kongo à travers ses rois

Le royaume Kongo s'étendait du Gabon, Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, Cabinda jusqu'en Angola. Il comprenait six provinces :
 
  • Mbamba
  • Soyo
  • Mpangu
  • Mbata
  • Mpemba.
     
Les premiers ancêtres Nkengi Lufuma et Nzala Mpandu eurent douze enfants : Lukengo, Mulangu, Nkombo, Kanioka, Ndinda, Kana, Kinbu, Ngombe, Kalombo, Mulambi, Madionga, lubaki. Ils étaient de grande taille et habitaient le nord de l'Ethiopie. La tradition apprend que Nimi et Nzinga Nkuwu avaient trois enfants qui sont les souches de clans kongo : Nsaku, Mpanzu, N'zinga. 
 
Le clan Nsaku
Représentait la sagesse, le spirituel et la justice
 
Le clan Mpanzu
Représentait la science, l'artisanat et la métallurgie. Grâce à lui les membres du clan ne manquaient d'outils pour la guerre et le travail.
 
Le clan Nzinga
Représentait le pouvoir, la politique.
 
 
Ne Mbemba Zulu fut intronisé vers 220, comme prophète et guide du peuple kongo, il le fit sortir de l'Egypte. Vers 320, mama Mbangala fut leur guide. A sa mort, Ne Nsansukulu-a-Kanda qu'on appella aussi Nimi-a- Lukeni amena les ne-kongo au bord du fleuve kunene où ils construisirent un premier foyer :"Kongo dia mpangala nzudu tadi", Kimpemba sera la capitale.
 
Vers 424, Ne kodi Puangu, Ne Lunda Makanda et Ne Madiangu ma Zulu, emmenèrent le peuple pour construire un second foyer : "Kongo diamulaza", Kahemba puis Feshi en fut les chefferies.
 
Un trosième foyer fut construit vers 529 : "Kongo dia luangu" dont Zimba fut la chefferie sous l'autorité de Ne Tuti dia Tiya.
Puis vers 690, le peuple fut conduit par Na Kulunsi et mama Lemba, une femme visionnaire, jusqu'au mont Kongo dia ntotela. Là où Ne Nkembo wa Monesua et des prêtres réçurent les lois pour le peuple kongo. Là, ils fondèrent "Kongo dia ntotela".
 
Plusieurs rois se sont succèdés jusqu'à l'arrivée des portugais : Mnabi Mayidi, Zanga Mowa, Mbala Lukeni. ce dernier mena des campagnes pour agrandir le royaume. Mbama Bokota, Ngongo Masaki, Nzinga Sengele, Kalunga Punu, Nkanga Malanda, Nkulu Kiangala, Ngunu Kisama, Mandiangu Vu, dont le comportement deplu à Dieu, la disette frappa le pays. Mbuta Kimosi se leva comme prophète pour combattre les mauvaises habitudes et les malédictions.
 
 
Le roi Nanga Katanga ramena le Ba-Kongo vers le chemin de la justice et de la richesse. Puis il eut les rois Ntende Kbinda, Muabi kunene, Mbamba Muzombo et Woyo Mpangala.
 
Le prophète  Mbuta Kutumi se léva pour stabiliser le pays, car les troubles revenaient dans le pays. Ont suivi : les rois Mutende Ngidi, Nanga Mutombo, Nzinga Nuzoma, Ne Funza, Ne Muanda Munana, Naga Makaba, Nkanga Nimi, Nkuwu Mutini, Nzinga Nkuwu.
 
En 1457, un prophète se léva pour prophétiser larrivée de l'homme blanc. La rencontre avec l'occident (en 1480) sera fatale pour le Kongo. A son arrivée Diego Cao a trouvé un royaume prospère et bien organisé. Ies missionnaires qui accompagnaient cette expédition furent étonnés de trouver un peuple dont la culture est proche de la culture hébraïque avec douze tribus...
 
Le roi sera baptisé le 03/05/1491 sous le nom de Ndo-Nzwawu. Ainsi le kongo est devenu le premier territoire chrétien éloigné de l'europe. Avec le baptème du roi, les portugais espéraient avoir de l'emprise sur le royaume. Les relations se sont refroidies jusqu'à sa mort, tué par un portugais. Son frère Mvemba Lukeni lui succèda, envoya son fils au portugal et devint le premier évêque africain de l'histoire de l'Eglise. Mbanza Kongo devient San Salvador.
 
Les décenies qui ont suivies, l'emprire tomba dans la spirale de la traite des esclaves. Sous cette  pression coloniale, le roi perd sonemprise sur l'emprire. Celle-ci se disloqua, chaque province sous tutelle portugaise ou anglaise cherchait son indépendance. Les européens profitèrent de cette situation pour prélever encore plus d'esclaves.
 
La province de Ngola va proclamer son indépendance , d'où la naissance de l'Angola, puis les provinces de Loango, de Ngoyo et du Kakongo. La prophètesse Kimpa Vita tentera de réunifier le pays, en denonçant toutes ces pratiques. Elle sera brulée vive.
 
 
La division complète du royaume sera décidée entre le Portugal, la France et la Belgique.
Ainsi, le Bakongo ont perdu tous leurs acquis. La culture kongo a subi un vrai lavage jusqu'au réniement de son identité.
 
 
Croyance
Les ne-kongo croyaient en un Dieu Suprème erTout-puissant, qui a créé l'univers et tout lesêtres visibles et invisibles. Ils croyaient aussi aux espritsdes mers, de forêts et des morts. Lorsqu'un malheur survenait, on consultait le NGANGA BUKA qui donnait des amulettes et autres poudres naturelles. Les morts ne sont pas considérés comme morts, mais vivant de l'autre rive de la mer MPINDA.
 
La tradition a trasmit à toutes les génération que Dieu après avoir créé l'univers, le monde visible et invisible, il créa l'homme complet à qui Il donna le nom de MUHUNGU. Il conclu une alliance avec lui, symbolisée par un sabre (NSENGELE MBELE) qu'Il lui donna. Cependant Il lui interdisit de contourner l'arbre "NSANDA". Un jour, Mahungu s'est résolu de faire un tour derrière l'arbre. Un violant cyclone "NZONDO" se fit abattu sur lui, et lui arracha le sabre. Mahungu se brisa, divisa en deux êtres : un homme et une femme, celle-ci avec neuf seins. Dieu dit à l'hommeque ces seins seraient les clans kongo. Ce mythe fut conté auxenfants du pays jusqu'à l'arrivée des européens.
 
 
Calendrier
Le Ne-kongo avait une semaine de quatre jours :
NKENGE, NSONA, NKANDU, KONSO. Le mois avait 7 semaines et l'année 13 mois et 1 jour. Les catastrophes naturelles et autres événements particuliers fixés les anniversaires et decrivaient situations courantes de la vie, jusqu'à l'arrivée du calendrier chrétien.
 
 Le calendrier kongo, comporte quatre grandes saisons :
 
  •  Kintombo : saison des premières pluies, saison des sémailles  (d'octobre à décembre).
  •  Kianzu   : aussi une saison de pluie moins intense (de janvier à mai).
  •  Kisiwu   : première saison sèche, caractérisée par des vents froids. ( de mai à fin août).
  •  Mbangala : aussi une saison sèche mais caractérisée par des fortes  chaleurs. ( du mois d'Août à Octobre).
 
(certains ajoutent la saison Ndolo entre mars et mi-mai, une saison de pluie). 
 
 
Économie
Le royaume Kongo était très développé. Les échanges s'éffectuaient avec la monnaie "NZIMBU" (constituée des coquilles). Mis à part les ressources naturelles et l'ivoire, les artisants fabriquaient des vetements en rafia et de la potérie. Les finances du royaume provenaient des recettes d'impôts et autres activités organisées par le roi.Cependant les ressources principales étaient la pêche, l'agriculture, la chasse et l'élevage... 
 
 
Éducation
Des écoles d'initiation étaient organisées pour les jeunes. On y était initié aux responsabilités et on y apprenait le métier selon les aptitudes de chacun.
Les plus connues sont :
      Lemba
      Kimpasi
      Kinkinba
      Buelo.